Méthode MBTI

Méthode MBTI

Définition de la méthode MBTI

Méthode MBTI

Le MBTI est un questionnaire de personnalité, ou indicateur, réalisé à partir des recherches de Jung. Il était psychiatre, (1975-1961), et élève de Freud. Egalement psychiatre et premier à nommer l’inconscient dans lequel il voit le lieu des pulsions sexuelles.
Jung y apporte un éclairage différent : l’inconscient est un réservoir de possibles qui ne demandent qu’à s’exprimer. C’est une source d’enrichissement de la créativité.

Comment la méthode MBTI a t-elle été élaboré?

Le questionnaire a été élaboré à partir du livre de Jung,« les types psychologiques »(1921). Jung a écrit son livre à partir du travail réalisé sur ses patients. Chaque personne malade rencontré est en excès sur un type de comportement. A partir de cette expérience d’observation et de réflexion, il définit 4 familles de comportements. Chacune fonctionne en polarité et correspond à des préférences. De plus, il comprend l’importance de l’orientation de l’énergie qui nous habite et qui nous dynamise également soit vers l’extérieur soit vers l’intérieur.
Ces comportements ou attitudes ne sont pas le fruit du hasard mais, écrit-il, la conséquence de préférences naturelles ou spontanées dont nous sommes tous dotés dès le plus jeune âge. Ceci est confirmé par les recherches plus récentes en neurosciences.

Ces deux américaines, Katherine Cook Briggs et sa fille Isabelle Meyer Briggs, après un long travail de recherche et d’expérimentation (40 années), ont mis au point le questionnaire (1960). Il permet de définir le type psychologique ou type de personnalité de chacun. Elles l’appellent MBTI. Il correspond à leurs initiales et à celles du nom de l’outil : Meyer Briggs Type Indicator.

Elles traduisent ces 4 familles de comportements et l’orientation de l’énergie en 6 polarités :

– E————————–I (E=extraverti, I=introverti) : orientation de l’énergie
– S————————-N (S=sensation, N= intuition) : mode de perception, comment recueillons-nous l’information
– T————————-F (T= pensée, F= sentiment) : critères de décision ou en fonction de quoi nous décidons

Elles rajoutent une quatrième dimension, qui ne dénature pas l’apport de la typologie de Jung, mais en facilite l’exploitation. Il s’agit de la dimension d’organisation de l’espace – temps :
J————————–P (J=jugement, P= perception)

Utilisation de la méthode MBTI

Le MBTI est le premier questionnaire de typologie Jungienne. Il est reconnu et utilisé dans le monde entier. De très nombreuses entreprises grandes et petites y ont recours depuis bien longtemps.

L’emploi des initiales à la place des mots en simplifie l’usage. Il contribue d’autre part à ne pas se laisser enfermer par le sens de ces mots et à s’en tenir à ce que Jung a cherché à exprimer.
En particulier, il n’y aucune notion de jugement. Ainsi, tous les comportements sont nécessaires, aucun n’est mieux que l’autre.

Le résultat de ces 8 familles de préférences ou 4 polarités permettent de présenter 16 combinaisons ou portraits type.

L’individuation

Ce mot « individuation » est utilisé par Jung pour traduire l’état de développement normalement atteint à l’âge de la maturité.
Ainsi, en utilisant cette méthode, chacun va comprendre ses préférences (le conscient) et non-préférence (l’inconscient ou zone d’ombre). A partir de cet « ADN » reçu dès le plus jeune âge nous allons nous construire, évoluer, apprendre à nous adapter aux situations rencontrées. Il s’agit de comprendre le chemin de développement possible que propose la vie à tous.
D’une part, nous allons apprendre à naviguer à partir de nos préférences. D’autre part, nous allons apprendre à développer nos non-préférences.
C’est une invitation à s’adapter en intelligence de situation. Ainsi, la vie est une recherche permanente d’équilibre.
L’aboutissement de ce développement correspond à ce que Jung appelle l’individuation.

Parfois, nous sommes déboussolés, nous ne savons plus où nous en sommes, nous avons vécu un changement qui nous perturbe complètement. Il est conseillé de ne pas rester seul et de se faire aider par une personne expérimentée, coach ou consultant RH.
Cela nous ouvre à y voir plus clair, d’éviter des écueils. Donc, cela permet de se retrouver et de prendre des décisions éclairées.

Variations a choisi la typologie Jungienne. En effet, elle propose un travail en profondeur. Celle-ci est souvent nécessaire dans la compréhension de soi parfois bien complexe, de ses besoins et de ses rapports à l’autre.

Jung est un véritable précurseur et visionnaire. Son travail sur le comportement humain n’est pas remis en cause par l’apport des neurosciences. Jamais on ne connait autant de propositions de développement personnel qu’aujourd’hui.
Aujourd’hui, d’autres questionnaires sont utilisés bâtis à partir de la typologie jungienne comme : le Golden, le CCTI, le Strong, le Disc…